03 86 71 87 00
Accueillir, former, avancer, accompagner, devenir...
Sélectionner une page

S’apprêter à vivre les mêmes expériences en classe de SVT que Thomas Pesquet sur la station spatiale internationale est un projet original qui va passionner les élèves à la rentrée prochaine.

En effet, en collaboration avec le CNRS, le Centre National d’Etudes Spatiales a proposé à des jeunes lycéens de conduire des travaux expérimentaux sur une étrange créature qui s’appelle « Blob ». Le Centre Scolaire Notre-Dame qui avait posé sa candidature par l’intermédiaire de Mme Jaxel, professeur de SVT et de William, élève de seconde a donc été retenu. Ce projet intègrera différents niveaux du LGT mais aussi des élèves de troisième du Collège Fénelon.

Blob n’est ni un animal ni un végétal ; jaune, gluante et sociale, cette créature de rêve à l’aspect polymorphe n’est qu’une cellule géante à plusieurs noyaux. Blob n’a pas de cerveau mais peut tout de même apprendre, évaluer des risques. Blob connaît le processus de vieillissement mais peut se réveiller avec une nouvelle jeunesse si on l’endort. Et là, on est proche du fantastique !

Les Blobs ressemblent à une masse gélatineuse appelée plasmode et vivent souvent à l’ombre des forêts ; de couleur jaune ou noire ou rouge, ils s’étalent sur les écorces des arbres ou dans le composte de vos jardins. Parce que la cellule comporte plusieurs noyaux, elle peut atteindre des dimensions importantes. Blob se nourrit de bactéries, de levures et de champignons mais accepte aussi les flocons d’avoine pour son dîner. Il peut doubler en taille en 24H et peut hiberner deux ans avant d’être à nouveau réhydraté. Notre créature est de fait immortelle ! Pour se nourrir, le Blob sécrète des antibiotiques qui pourraient être utilisés en médecine chez l’homme et sont d’un grand intérêt scientifique.

Thomas Pesquet aura avec lui 4 petits compagnons Blobs et sera amené à effectuer en partenariat avec les jeunes les mêmes manipulations lors de sa mission ALPHA mais en apesanteur. Il aura pour mission de réveiller le Blob.

Rendez-vous donc à la rentrée prochaine avec nos apprentis-chercheurs qui ne manqueront pas de vous informer de la conduite de leurs travaux !